Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
hamburger overlay
No Result Found !!

Filtrer les sujets

Passer à l’insuline

Vous avez un diabète de type 2 et votre médecin vous a parlé d’un traitement par insuline ? Pour bien des gens, cela soulève de nombreuses questions et des sentiments partagés qui sont souvent fondés sur des idées reçues. Voici 5 faits à garder à l’esprit. Le diabète est un problème d’insuline, pas un problème de sucre(1).  Après tout, le sucre ne cause pas le diabète. Le diabète de type 2 survient lorsque le pancréas ne produit pas assez d’insuline ou que l’insuline produite n’agit pas aussi efficacement qu’elle le devrait. Or, cette hormone est responsable de l’utilisation du glucose par les cellules de l’organisme. Sans elle, le glucose provenant des aliments consommés s’accumule dans le sang. Il faut donc parfois recourir à l’insuline pour résoudre un problème d’insuline ! Passer au traitement par insuline est une étape normale pour la plupart des personnes ayant un diabète de type 2. Avoir besoin d’insuline n’est ni un échec ni une solution de dernier recours mais le traitement adapté à l’évolution de votre diabète.  En effet, le diabète est une maladie progressive et même si vous gérez correctement votre glycémie, il est probable que votre corps produira moins d’insuline ou l’utilisera moins bien avec le temps(2). Les médicaments oraux et les autres options thérapeutiques ne suffiront plus pour maintenir des niveaux de glycémie sécuritaires(1). La majorité des personnes atteintes de diabète de type 2 passent à l’insulinothérapie entre 5 et 10 ans après le diagnostic de leur maladie. Les médicaments prescrits pour le diabète de type 2 ne sont pas similaires à l’insuline. Les cachets oraux et les autres médicaments par injection ne sont pas de l’insuline. Ils sont plutôt des auxiliaires pour aider votre organisme à utiliser l’insuline qu’il produit. L’insuline ne peut pas être administrée oralement parce qu’elle serait désintégrée par les acides gastriques avant de pouvoir être absorbée dans le flux sanguin. C’est pourquoi il faut l’administrer par injections sous-cutanées. Les injections d’insuline ne sont pas aussi douloureuses que ce que vous pensez.  Personne n’aime les piqûres, mais bien des gens sont surpris de constater à quel point une injection d’insuline fait moins mal que ce qu’ils croyaient et trouvent même que c’est moins douloureux que la piqûre au bout du doigt pour surveiller sa glycémie(1). Les aiguilles des stylos à insuline sont en effet petites et fines, de quoi réduire l’appréhension de se piquer. L’insuline n’est pas la cause des problèmes qui surviennent aux pieds, aux yeux ou aux autres parties du corps. Vous avez peut-être entendu parler de quelqu’un qui était passé à l’insulinothérapie et avait ensuite eu des problèmes aux yeux ou aux pieds. Rassurez-vous : l’insuline n’y est pour rien. Il s’agit là de complications de santé liées au diabète que vous pouvez prévenir ou retarder grâce à une bonne gestion de la maladie et un traitement efficace, notamment un traitement par insuline(1).

En savoir plus

Pages