Accu-Chek®

Taille du texte Réduire Augmenter

BienvenueS'enregistrer | Créer un compte

Inscription

Mot de passe oublié?

MyAccuChek est un espace réservé aux Pharmaciens Partenaires Accu-Chek. Il permet de suivre ses commandes en ligne et offre des services exclusifs tels que des E-learning, des supports d'éducation pour les patients... Cliquez sur le lien ci-dessous pour accéder à l'espace.

MyAccuChek

Partager cette page Envoyer cette page par e-mail Imprimer cette page

Choisissez une option de partage :

Fermer X

Envoyer cette page à un ami

Tous les champs doivent être renseignés.

Conseil: pour un envoi à plusieurs adresses e-mail, séparez chaque adresse par une virgule

Fiches d'autosurveillance glycémique

Dans cette rubrique, vous trouverez des informations générales par rapport à l’autosurveillance, aux fiches d’autosurveillance glycémique, des exemples d’autosurveillance, un module de personnalisation et de création de votre fiche.

Sélectionnez le type de diabète et/ou de traitement suivi.

 ADO signifie antidiabétiques oraux

Type 1

Pourquoi s’autosurveiller régulièrement    

  • Mesurer soi-même sa glycémie permet de vérifier :
    • que tout va bien
    • ou qu’il va falloir « rectifier le tir », c’est-à-dire adapter son traitement (insuline, alimentation, ou les deux).
    Il n'est pas prudent de se fier uniquement à ses sensations qui peuvent ne refléter que des valeurs très hautes ou trop basses.
    Ce geste vous permet de mieux vous connaître et de comprendre les conséquences de telle ou telle situation sur votre diabète (oubli de traitement, activité physique, consommation d’alcool…).
  • Mesurer sa glycémie régulièrement (au moins 2 à 3 fois par jour, souvent plus) est un acte indispensable pour préserver une bonne qualité de vie aujourd’hui et demain. L’équilibre de vos glycémies réduit votre risque de complications à long terme.
  • Noter régulièrement, dans une fiche, les glycémies et les évènements qui s’y rapportent (les deux sont importants) ; cela permet à votre médecin de voir avec vous si le traitement vous convient.
  • Pendant la consultation, la lecture de la fiche avec votre médecin est un moment d’échange essentiel.

Si vous souhaitez avoir plus de détails par rapport à l’autosurveillance, consultez la rubrique l’autosurveillance

Exemple de schéma d’autosurveillance glycémique
Document réalisé en collaboration avec le Pr. Serge Halimi, Chef de service au CHU Grenoble. Le Pr. Serge Halimi est consultant pour Roche Diagnostics.

La fréquence et le rythme d’autosurveillance glycémique de votre diabète est à définir avec votre diabétologue ou médecin traitant.

Le suivi
Examens biologiques

  • Reins
    • Microalbuminurie
    • Créatinine
  • Lipides
    • Cholestérol total
    • Cholestérol HDL
    • Triglycérides
    • Cholestérol LDL
  • Hémoglobine glyquée (HbA1c)

Examens cliniques

  • Poids
  • Tension artérielle
  • Examen des pieds
  • Examen cardiovasculaire avec électrocardiogramme de repos
  • Examen neurologique à la recherche d’anomalie de la sensibilité
  • Examen ophtalmologique (avec fond d’oeil)
  • Electrocardiogramme d’effort
  • Scintigraphie myocardique
  • Echodoppler artériel
  • Holter tensionnel

Glycémie élevée : que faire ?
Des glycémies élevées plusieurs fois de suite doivent vous alerter.

  • soif intense
  • fatigue inhabituelle
  • urines abondantes et fréquentes
  • somnolence
  • bouche sèche
  • oubli ou retard important du traitement
  • infection (bronchite, angine, sinusite, panaris,
    infection dentaire ou urinaire…)
  • traumatisme, accident, stress intense
  • traitement par la cortisone sous toutes ses formes
    (comprimés, injections, infiltrations…)
  • écarts alimentaires répétés ou abus de boissons sucrées
  • arrêt de l’activité physique
  • Contrôlez votre glycémie capillaire.
    Si elle dépasse 250 mg/dl, faites une analyse urinaire*.
  • Effectuez une injection supplémentaire d’insuline rapide conformément aux consignes données par votre équipe médicale.
  • Si le sucre et l’acétone sont présents dans vos urines, contactez rapidement un médecin.

*Ces conseils sont à adapter à votre situation donc à discuter avec votre médecin.

Pour plus de détails par rapport aux bandelettes urinaires, consultez nos pages produits
Si vous souhaitez avoir plus d’informations par rapport aux hyperglycémies, consultez la page traitant des glycémies élevées.

Hypoglycémie : que faire ?
On parle d’hypoglycémie quand le taux de sucre dans le sang est inférieur à 70 mg/dl. Il est important de corriger toute glycémie inférieure à 70 mg/dl, même si elle n’est pas ressentie comme trop basse.
Connaître les signes d’hypoglycémie et savoir comment les corriger est important pour votre sécurité et pour améliorer votre qualité de vie.

  • vous êtes très pâle
  • vous tremblez
  • vous transpirez abondamment
  • vos battements cardiaques sont accélérés
  • Vous ressentez :
    • une fringale
    • un « coup de pompe »
    • des difficultés de concentration
    • des maux de tête
    • de la difficulté à parler
  • Interrompez votre activité, asseyez-vous si possible.
  • Prenez 3 sucres (ayez toujours au moins 6 sucres sur vous) ou un petit verre de jus de fruit ou de soda sucré (pas de boisson “light”).
  • Puis, vérifiez votre glycémie 20 minutes après ce resucrage et reprenez 3 sucres si le taux reste inférieur à 70 mg/dl.
  • Si cela se produit juste avant un repas, le mieux est de prendre 3 sucres en morceaux ou équivalent, puis de passer à table. Si votre traitement habituel comporte une injection d’insuline « ultra-rapide » avant le repas, il n’est pas nécessaire de la supprimer mais il est nettement préférable de pratiquer cette injection à la fin de ce repas.
  • Si cela survient pendant ou après un effort physique, il vaut mieux en plus du resucrage initial, prendre un complément glucidique (par exemple, barre de céréales,…).
  • Notez l’épisode dans votre fiche et parlez-en à votre médecin lors de la prochaine consultation.
    NB : Si vous constatez des glycémies trop basses (inférieures à 70 mg/dl) sans ressentir le moindre signe, il faut en parler avec votre diabétologue. Cela peut témoigner d’hypoglycémies trop fréquentes, que votre organisme ne ressent plus.
  • Adaptez régulièrement vos doses d’insuline avec l’aide de votre diabétologue.
  • Respectez l’horaire des repas par rapport à l’action de vos insulines.
  • Maintenez des apports en glucides suffisants et réguliers.
  • Méfiez-vous de l’alcool en dehors ou avant les repas.
  • Revenez aux doses habituelles d’insuline après une augmentation momentanée, au cours d’une infection par exemple.
  • En cas d’effort physique programmé, réduisez les doses d’insuline qui seront actives pendant et après cet effort.
  • Prenez des collations régulières au cours des efforts physiques imprévus, et diminuez la dose de l’injection d’insuline qui suit.
  • Si vous avez perdu connaissance.
  • Ou si vous refusez d’absorber du sucre alors que vous êtes manifestement en hypoglycémie.
  • L’injection se fait en sous-cutané comme une injection d’insuline et vous reprendrez connaissance au bout de 5 à 10 min. Vous devez alors manger des aliments sucrés. Si vous ne reprenez pas connaissance après l’injection de glucagon, un médecin doit être appelé immédiatement.

Si vous souhaitez plus d’informations à propos des hypoglycémies, consultez la page traitant de ce sujet.

Comment faire un bon prélèvement capillaire ?
Comment faire un bon prélèvement capillaire ? Quels sont les bons gestes à suivre ? Retrouvez plus d’information en consultant la page le prélèvement.

Quels rythmes, quels objectifs en fonction de mon profil ?

Télécharger votre fiche d’autosurveillance glycémique
En cliquant sur le lien ci-dessus, vous accéderez au module de personnalisation de nos fiches d’autosurveillance glycémique. Celui-ci vous permettra de générer une fiche personnalisée en fonction de vos besoins. Module de personnalisation avec génération de la fiche en fonction des choix et des différentes options.

Retour en haut
Fiches c'est à dire

Retrouvez nos documents d'information sur la prise en charge effective du diabète et différentes thématiques. Connectez-vous sur le Club Accu-Chek pour visualiser ou télécharger ces guides.

Le certificat médical à remplir avec votre médecin

Ce certificat est à faire remplir par votre médecin et certifie que vous êtes diabétique. Ce certificat est à remplir en particulier si vous êtes amené à voyager.

Ce site web contient des informations sur des produits destinés à un large public, et peut contenir des détails ou des informations sur des produits qui ne sont pas disponibles ou pas homologués dans votre pays. Roche ne saurait être tenu pour responsable de l’accès à des informations non conformes aux procédures, réglementations, inscriptions ou utilisations légales en vigueur dans votre pays d’origine.

Dispositifs médicaux ou dispositifs médicaux de diagnostic in vitro, consultez votre médecin ou votre pharmacien pour plus d’informations. Accédez à l’ensemble des mentions obligatoires des produits Accu-Chek®.