Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Quand mesurer sa glycémie ?


Afin d’équilibrer au mieux son diabète, la glycémie doit être contrôlée, à des moments précis de la journée. Les recommandations varient en fonction du type de diabète et/ou du traitement.

Surveiller son diabète de type 1

La mesure de la glycémie est recommandée au moins quatre fois par jour(1) pour les personnes diabétiques de type 1. Ces contrôles ont lieu principalement le matin à jeun, avant et après chaque repas, et avant le coucher.
 

Le résultat du matin permet de vérifier que la dose des analogues lents d'insuline injectée la veille au soir est suffisante.
La mesure avant les repas sert à déterminer sa prochaine dose d’insuline rapide.
Les glycémies postprandiales (2h après les repas) ont pour but une correction éventuelle de la glycémie.
La mesure de la glycémie au coucher oriente vers une collation en cas de valeur trop basse ou une injection supplémentaire d’insuline rapide en cas de valeur trop élevée. Des mesures complémentaires peuvent être envisagées à d’autres moments de la journée. Les horaires dépendent du schéma thérapeutique et du type d’insuline. Ils sont donc à fixer individuellement avec le médecin.

Contrôles supplémentaires

En complément de la surveillance pluriquotidienne habituelle, il est utile de contrôler sa glycémie :

  • avant de prendre le volant, afin de se re-sucrer en cas de risque d’hypoglycémie ;
  • avant et après les efforts physiques, pour prendre les mesures adaptées ;
  • dans les circonstances de repas ou d’activités inhabituelles (repas de fête, changement de poste professionnel, de type de loisirs, de rythme de vie, voyage, décalage horaire…) ;
  • en cas de stress ou de maladies infectieuses ou d’autres événements de santé importants.

Surveiller son diabète de type 2

Les recommandations d’autosurveillance glycémique pour les personnes diabétiques de type 2 dépendent du traitement mis en place :

  • Objectif glycémique atteint sans insulinothérapie à deux mesures par semaine, en variant l’horaire.
  • Traitement médicamenteux par insulino-sécreteurs (sulfamides ou glinides, seuls ou associés à d’autres médicaments antidiabétiques) à deux mesures par jour à deux par semaine à des moments différents de la journée, choisis en concertation avec le médecin.
  • Traitement par insuline comprenant une injection par jour à deux à quatre mesures quotidiennes. De même si insulinothérapie prévue à court terme.
  • Traitement par insuline avec plusieurs injections par jour à au moins 4 mesures de glycémie quotidiennes (comme pour les diabétiques de type 1).

 

(1) Haute Autorité de Santé. Indications et prescription d’une autosurveillance glycémique chez un patient diabétique. Octobre 2007