Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Anticiper les complications

Avec un diabète de type 1 ou de type 2, plus les glycémies sont restées longtemps mal contrôlées avec de nombreuses hyperglycémies, plus le risque de complications est important à long terme. Une glycémie élevée peut, en effet, endommager plusieurs organes tels que les yeux, les reins, le cœur et les orteils.

Cependant, en maintenant votre taux de glucose dans les limites fixées par votre équipe médicale, de façon personnalisée, vous pouvez retarder ou prévenir ces complications.

Quoiqu’il en soit, le dépistage de ces complications doit être réalisé systématiquement car elles peuvent apparaître insidieusement.

Complications oculaires

Les vaisseaux et les cellules nerveuses de la rétine (membrane tapissant le fond de l’œil) sont endommagés par le sucre présent en excès dans le sang. Les personnes atteintes de diabète présentent un risque élevé pour plusieurs types de lésions oculaires, dont la rétinopathie, la cataracte et le glaucome. Chacune de ces lésions peut, à terme, provoquer une cécité. Une détection précoce de ces lésions est essentielle pour éviter ou réduire ce risque(1).

Comment les prévenir ?

Il est essentiel d’avoir un suivi ophtalmologique régulier. Un examen dit du “fond de l’œil” permet notamment d’examiner les vaisseaux sanguins à l’arrière du globe oculaire. Plus la rétinopathie est diagnostiquée tôt, meilleures sont les chances de prévenir une baisse de la vision à long terme.

Le dépistage de la rétinopathie diabétique a lieu une fois par an ou tous les deux ans en fonction des patients diabétiques(1).

Insuffisance rénale

Les reins filtrent le sang par le biais de millions de petits vaisseaux pour éliminer les déchets de l’organisme par les urines. Le diabète peut endommager ces petits vaisseaux, empêchant les reins de bien éliminer les déchets de l’organisme. C’est ce qu’on appelle la néphropathie diabétique.

Comment la prévenir ?

La néphropathie diabétique peut être évitée grâce à un bon équilibre glycémique et à un contrôle strict de la pression artérielle. Le dépistage de l’albumine dans les urines permet de déceler une néphropathie à un stade précoce, lorsqu’un traitement peut ralentir ou même empêcher la progression de la maladie. Un dosage de micro-albuminurie doit être réalisé au moins une fois par an pour détecter la néphropathie le plus tôt possible(1).

Accidents cardiaques

Le diabète augmente le risque d’accident cardiaque et d’accident vasculaire cérébral. Une pression artérielle élevée peut endommager les vaisseaux sanguins, entraînant un vieillissement accéléré des artères et des complications cardiovasculaires.

Comment les prévenir ?

Si on ne peut pas agir sur certains facteurs (hérédité, âge, sexe…), un diabète bien équilibré associé à des actions contre les autres facteurs de risque (hypertension artérielle, obésité, sédentarité, tabagisme, cholestérol, etc.) permet de prévenir les complications cardiovasculaires. Par ailleurs, une consultation cardiologique, au cours de laquelle un électrocardiogramme pourra être pratiqué, est recommandée une fois par an(1).

Neuropathie

Un taux de glucose élevé peut endommager les enveloppes des fibres nerveuses. Cela peut perturber la transmission des signaux nerveux et entraîner ainsi une neuropathie, c’est-à-dire une altération du système nerveux périphérique et du système nerveux autonome. Même si elle touche principalement les mains et les pieds, elle peut également affecter tous les organes du corps : voies digestives, appareil urinaire, organes sexuels…

Comment la prévenir ?

Le traitement préventif de la neuropathie diabétique consiste en un bon équilibre glycémique dès le diagnostic du diabète. La sensibilité des pieds des patients doit notamment être contrôlée régulièrement. En cas de neuropathie, le traitement à mettre en place est fonction de l’organe atteint et du degré de gravité de la complication(1).

Hypertension artérielle

L’élévation de la pression sanguine, appelée hypertension, survient lorsque la force du flux sanguin à l’intérieur des vaisseaux est trop élevée. Cela augmente le travail du cœur et peut entraîner des lésions artérielles et rénales. Les causes de l’hypertension sont complexes, mais plusieurs facteurs peuvent jouer un rôle dans son développement : l’hérédité, l’âge, l’inactivité physique, l’excès de poids…

Comment la prévenir ?

L’hypertension ne se manifeste pas par des symptômes ou signes particuliers. La seule manière de l’identifier consiste à faire mesurer sa pression artérielle lors de chaque visite chez le médecin. L’hypertension peut en général être corrigée. Vous pouvez réduire le risque d’hypertension en adoptant un certain nombre de mesures hygiéno-diététiques. Des médicaments permettant de contrôler l’hypertension peuvent également être prescrits au cas par cas par le médecin traitant.

Troubles sexuels

Le diabète peut engendrer des troubles sexuels chez les hommes comme chez les femmes.

  • Chez les hommes : la neuropathie diabétique et l’atteinte vasculaire peuvent perturber le flux sanguin et entraîner des troubles de l’érection (dysfonctionnement érectile, impuissance). 
  • Chez les femmes : l’absence d’orgasme due à la neuropathie et les infections vaginales sont relativement courantes. 

Comment les prévenir ?

Ces différents troubles sexuels peuvent être traités… sous réserve d’oser en parler en couple et à son médecin.

Complications dentaires

Un diabète mal équilibré peut entraîner des complications au niveau des dents (caries dentaires), des gencives (gingivite) ainsi qu’aux os et ligaments soutenant les dents (parodontite). Cette dernière, aussi appelée maladie parodontale, peut s’avérer grave et conduire au déchaussement voire à la perte des dents. De plus, elle peut elle-même entraîner un dérèglement de la glycémie, rendant compliqué la gestion du diabète(2).

D’autres problèmes bucco-dentaires associés au diabète peuvent survenir : le muguet, une infection de la bouche causée par un champignon, la bouche sèche, les ulcères, etc.

Comment les prévenir ?

Les complications dentaires peuvent ne présenter aucun symptôme particulier avant qu’elles ne s’aggravent. C’est pourquoi, il est nécessaire de consulter un dentiste une fois par an en lui précisant que vous avez un diabète(1). Il pourra ainsi prendre des précautions particulières pour réaliser les soins dentaires et vous conseiller sur la manière de prendre soin de vos dents et de vos gencives au quotidien. D’une manière générale, il est recommandé de se brosser les dents après chaque repas, de limiter les aliments sucrés et les grignotages, de consommer des boissons non sucrées (1,5 l/j) au cours de la journée(1). Il est également important d’avoir un diabète équilibré afin de réduire le risque d’apparition de ces complications(2).

  1. Haute Autorité de Santé (HAS). Prévention et dépistage du diabète de type 2 et des maladies liées au diabète. Octobre 2014
  2. Preshaw PM, Alba AL, Herrera D, Jepsen S, Konstantinidis A, Makrilakis K, et al. Periodontitis and diabetes: a two-way relationship. Diabetologia. 2012;55(1):21-31